En Fr Nl

édito : archives

Pink Screens 2013


Pink Screens Film Festival – 12ème CLAP

10 jours d’identités multiples et de films inédits ! Nous retrouverons des habitué-e-s du festival : en ouverture, L’inconnu du Lac d’Alain Guiraudie, primé à Cannes, et en clôture l’excentrique et totalement loufoque Who’s afraid of Vagina Wolf ? d’Anna Margarita Albelo. Un come-back de Buck Angel avec Sexing the transman ainsi qu’une surprenante et touchante suite de Les Travestis pleurent aussi avec Angel.

10 jours d’énergie et de découvertes hors du commun nous emmenant un peu plus à l’Est (focus TO THE EAST) et attaquant les normes corporelles (focus BODY POSITIVITY). Zoom sur des raretés avec notamment l’œuvre de Su Friedrich (séance spéciale inédite en Belgique) et l’audacieux E agora ? Lembra me (What now ? Remind me) de Joaquim Pinto, Prix spécial du jury à Locarno, mais aussi plusieurs séances consacrées aux courts métrages – formats d’innovation par excellence – dont Made in Belgium et Transpédégouines en Shorts  !

Et encore, 10 jours de débats, rencontres, expos, performances, soirées... et une nuit, très, très rose, avec l’incontournable Pink Night, cette année encore à la Madeleine !

Bienvenue, queer lovers, à votre festival !

L’équipe Genres d’à côté

PINK SCREENS #12
QUEER FILM FESTIVAL
7 au 16 Novembre 2013

Focus To the East

Le Pink Screens Film Festival posera cette année un regard sur ce qui se passe à l’est du continent européen. Le focus « To the East » va nous plonger en plein activisme frondeur avec les russes Pussy Riot (Pussy Riot : a punk prayer) , nous parler d’amours gaies dans la très catholique Pologne (In the name of et Floating skycrapers), et nous confronter aux rapports hypersexualisés d’adolescent-e-s de Serbie (le très frontal Klip).

Ce sera aussi l’occasion pour nous tou-te-s de soutenir le festival Side by Side de Saint-Petersbourg confronté à l’intransigeance des autorités de la ville et du pays .

Focus Body Positivity

Des corps s’exposent, des corps hors nomes bousculant nos écrans, nos certitudes conventionnelles et étriquées. Et c’est bon ! Et c’est beau ! Du burlesque comme vous n’en avez jamais vu (Exposed) ou du porno très éloigné du mainstream (Lesbian curves) et même une comédie complètement décalée (Dicke mädchen).

Last but not least, la performance live (Objet d’hystérie !). Loin de tout formatage, de vraies surprises et surtout des invitations à s’assumer pleinement tel-le qu’on es ! En bonus, des courts métrages éparpillés dans plusieurs séances du festival.

En collaboration avec

agenda

événements

Zombie queer pride - Liège

18 avril 2014 - 19 avril 2014


contact